Bertrand Dattas, un passionné de course à pied

Pratiquer une activité physique régulière permet de se sentir bien dans son corps et cela renforce également l’efficacité et les capacités de concentration au travail. C’est pourquoi il est fortement recommandé d’exercer un sport en dehors de son travail. Et c’est bien le cas de Bertrand Dattas, fondateur d’une entreprise spécialisée dans l’informatique et la gestion de CRM (customer relationship management). En dehors de son activité professionnelle, Bertrand Dattas exerce une activité physique soutenue, de manière quotidienne. D’une part, il est un réel passionné de course à pied en tout genre. D’autre part, il est également très fan d’une catégorie sportive, plus innovante, celle de l’e-sport. Retour sur ces deux grandes passions qui animent la vie quotidienne de cet entrepreneur.

Quelles sont les principales

catégories de la course à pied ?

Lorsque l’on pense à la course à pied, on pense qu’il s’agit simplement de courir sur une distance ou un temps donné. Pourtant, cette pratique est bien plus variée qu’il n’y paraît. Tout d’abord on retrouve les courses courtes telles que le sprint ou le demi-fond. Le sprint consiste à parcourir de courtes distances (pas plus de 800 mètres) mais en très peu de temps, c’est une pratique nécessitant une forte musculature. Tandis que le demi-fond présente une réelle alternative entre le sprint et la course de fond. En effet, le demi-fond concerne des distances entre 800 et 3000 mètres.

Ensuite, vient la course de fond qui comprend les semi-marathons et les marathons. Ces deux activités sont très réglementées, le semi nécessite de parcourir 21,1 km tandis que le marathon nécessite, quant à lui, de réaliser une course de 42,195 km. Indépendamment de la distance, ce type de course à pied demande un entraînement régulier et rigoureux ainsi qu’une excellente condition physique. Il s’agit de cet exercice que Bertrand Dattas affectionne particulièrement. Néanmoins, au-delà du marathon, le chef d’entreprise a également entrepris des courses d’ultra-fond telles que des cross-country, des courses de 24 heures et des trails. Toutes ces activités demandent une condition physique poussée, assurant une endurance sans faille.

L’entraînement à la course à pied selon Bertrand Dattas

Etant un coureur expert, Bertrand Dattas confie que ses entraînements sont la clé de sa bonne condition physique. Il précise que la course à pied nécessite un entraînement extrêmement régulier. Ainsi, le chef d’entreprise conseille de s’entraîner au minimum 3 fois par semaine. Pour sa part, il s’entraîne au minimum sur une distance de 10 kilomètres, en abordant en moyenne 80 % de sa vitesse maximale aérobie. Il alterne généralement des entraînements intenses, en effectuant jusqu’à 30 ou 40 km et des entraînements plus modérés, avec une distance minimum de 10 km. Par ailleurs, l’entrepreneur s’impose également des séances d’assouplissements régulières afin de maintenir sa condition physique de manière optimale. Enfin, il tient à souligner l’importance des étirements après chaque entraînement. Cela permet non seulement de correctement achever une séance d’entraînement mais cela limite également le risque de courbatures.

L’importance de l’alimentation pour tout coureur

En dehors de ses entraînements, Bertrand Dattas aborde aussi la question de l’alimentation. En effet, il estime que l’alimentation représente un élément clé de tout bon sportif. A un niveau expérimenté, il est essentiel d’adapter un régime alimentaire équilibré et adapté à la source physique qu’effectue un sportif. Premièrement, les fruits et les légumes doivent être à la base de cette alimentation, il ne faut donc pas hésiter à en abuser. Ensuite, il faut savoir limiter la consommation de sucre raffiné et de tout produit industriel de manière générale. Autrement, les viandes blanches et les graisses végétales sont à privilégier, au détriment des graisses animales et des viandes rouges. Le tout est d’assurer un apport énergétique suffisant, en fonction de l’activité sportive fournie.

L’esport, l’autre grande passion de Bertrand Dattas

Le sport électronique, plus souvent connu sous le nom « esport » est une pratique sportive d’un jeu vidéo exercée grâce à un ordinateur ou une console. Globalement, l’esport concerne l’intégralité des jeux vidéo doté d’un mode multijoueur. Parmi les jeux les plus connus dans le domaine de l’esport sont : League of Legends, StarCraft, Counter-Strike, Fortnite, Street Fighter et Overwatch. Pour les jeux les plus célèbres, des tournois internationaux sont désormais organisés où participent de nombreux joueurs professionnels. Pour sa part, Bertrand Dattas ne joue qu’à titre d’amateur. Actuellement, il se consacre essentiellement au jeu Overwatch, classé dans la catégorie des jeux compétitifs.

Overwatch, le jeu du moment

Comme nous l’avons déjà mentionné, Bertrand Dattas affectionne particulièrement le jeu Overwatch. Ce dernier se passe dans un futur proche, sur Terre. Dans cet univers, par le passé, les humains et les robots (omniaques) étaient en guerre mais l’organisation Overwatch, composée des meilleurs soldats et scientifiques, a su mettre fin à cette guerre avant de se dissoudre.

Mais trente ans après, les attaques terroristes se multiplient, les inégalités et la corruption augmentent, et le système devient plus que bancal. Certains tentent alors de reformer la fameuse organisation Overwatch, c’est ainsi que le jeu commence…

Une équipe se compose de 6 joueurs, ils évoluent dans un jeu fait de nombreuses parties compétitives, en étant opposé à des équipes différentes. Au total, les joueurs peuvent accéder à plus de 15 cartes, réparties en 3 modes de jeu distincts (contrôle, escorte et attaque/escorte).

L’évolution de l’e-sport

Le mode de jeu d’Overwatch et les nombreuses possibilités qu’il offre, conviennent parfaitement à Bertrand Dattas qui se révèle une véritable passion pour ce jeu. Mais quel que soit le jeu vidéo, Bertrand Dattas tient à souligner le réel engouement que connaît l’esport actuellement. Les tournois nationaux et internationaux se multiplient. Depuis 2010, ce sport possède même sa propre Fédération Internationale de Sport Électronique (ou ESIF). Lors de ces nombreuses compétitions organisées à travers le monde, les meilleures équipes bénéficient désormais de gains s’élevant parfois à plusieurs millions. En France, l’exercice du jeu vidéo en compétition ainsi que l’obtention d’un statut de joueur professionnel sont tous deux apparus en 2016.