Tout laisse à penser que si. De là à dire que les cryptomonnaies sont une véritable manne financière pour le sport professionnel, il n’y a plus qu’un pas. Entre les clubs de football qui créent leurs propres cryptomonnaies, les salaires et, récemment, les transferts de joueurs payés en bitcoins, la crypto-monnaie a officiellement fait son entrée dans le sport business.

Les athlètes fans de cryptomonnaie

« Sport business ». A elle seule, cette appellation suffit à vous convaincre que le monde du sport professionnel est très bon lorsqu’il s’agit de flairer une nouvelle source de revenu. C’est donc sans surprise que les cryptomonnaies ont conquis l’univers du sport professionnel, des clubs aux athlètes, profitant d’une visibilité médiatique incomparable. Pour le spécialiste en cryptomonnaies Serge Lobreau, c’est grâce à l’adhésion des sportifs professionnels que les cryptomonnaies ont réussi à s’imposer à toutes les couches sociales. A ce niveau, les Etats-Unis font figure de pionnier. En NBA, le joueur des Brooklyn Nets, Spencer Dinwiddie, fait partie des tout premiers sportifs professionnels à investir dans les cryptomonnaies. Il a même converti une partie de son contrat à 34 millions de dollars en jetons numériques. Très vite, d’autres athlètes lui ont emboîté le pas, et des millions de fans avec…

Les clubs rejoignent le train en marche de la cryptomonnaie

Saviez-vous qu’en mars dernier, Cristiano Ronaldo est devenu le premier joueur de football de l’histoire à être payé en cryptomonnaie ? Le joueur de la Juventus s’est en effet vu attribuer 770 JUV, la monnaie virtuelle de son club, après avoir marqué le 770e but de sa carrière. Loin d’être une anecdote, cela donne écho à une véritable tendance. Alors qu’ils étaient un peu à la traîne, les clubs rejoignent aujourd’hui, tous azimuts, le train en marche de la cryptomonnaie. Il s’agit principalement des clubs de football, pionniers en la matière en Europe. La raison à cela est toute simple : la cryptomonnaie est considérée comme une nouvelle source de revenu qui vient compléter la vente de maillots et de billetterie.

Très vite, la Premier League anglaise y voit une opportunité incroyable, notamment par le biais de contrats publicitaires avec les principaux acteurs du secteur des cryptomonnaies. C’est de qui explique le logo du bitcoin sur les maillots de Watford, et celui de la monnaie virtuelle de CashBet dans le stade Emirates d’Arsenal. Certains clubs vont plus loin en lançant leur propre cryptomonnaie, comme c’est le cas de Manchester City ou de la Juventus en Italie.