Voilà un engin pour le moins surprenant : le Kiteboat Speed, un bateau tiré par une aile de kitesurf. Cette innovation a été pensée et conçue par deux jeunes en situation de handicap, Christophe Martin (en fauteuil) et Christophe Ballois (skipper professionnel amputé du bras gauche). Tous deux grands passionnés par les sports extrêmes et la voile, ils avaient à cœur de créer un bateau à la fois pour les valides mais aussi pour les personnes en situation de handicap. Le succès est au rendez-vous puisque le Kiteboat Speed est en passe d’être homologué pour les compétitions de voile des Jeux Olympiques et des Jeux Paralympiques de 2024. Le projet est soutenu par les acteurs œuvrant pour le handicap, comme la Fondation Mallet ou encore le Comité Handisport des Yvelines.

Les caractéristiques d’un bateau unique en son genre

A moitié flottant et à moitié volant, le Kiteboat Speed ne manque pas de surprendre ! Ce bateau, sorte de trimaran tiré par une voile de kitesurf, a été réalisé avec la collaboration des étudiants de l’école d’ingénieurs Estaca. Christophe Martin explique en effet que « cela fait deux ans que l’on travaille ensemble sur la coque. Il nous fallait une étude sur la force du bateau qui doit supporter deux personnes. Il doit donc être solide tout en restant léger pour atteindre des bonnes performances de vitesse. L’idée est qu’il navigue vite, environ 70 km/ h et supporte 3 g d’accélération ».

Et l’objectif est de taille : les deux jeunes créateurs souhaitent que le Kiteboat Speed soit présent aux épreuves nautiques des Jeux olympiques et paralympiques de 2024. Rien que ça !

Des débuts fortement encourageants

Le succès du Kiteboard Speed est en bonne voie. La Fédération française de voile a d’ores et déjà été séduite par le bateau. Elle souhaite d’ailleurs l’exposer au cours du prochain salon du nautisme à Paris.

Avant cela, le Kiteboat Speed sera étanchéifié puis lancé sur la mer à pleine vitesse.