Yannick Sourriseau est un retraité de 68 ans qui a décidé de marcher depuis le Maine-et-Loire jusqu’en Normandie, pour sensibiliser contre les cancers masculins. Lui-même atteint d’un cancer, son objectif est de mettre la lumière sur ces pathologies graves et dont on ne parle pas assez.

Un périple engagé

Originaire de Saint-Melaine-sur-Aubance dans le Maine-et-Loire, Yannick Sourriseau a entamé son périple pour rejoindre la ville du Mont-Saint-Michel en Normandie. Cette aventure se déroule en 10 jours et Mr Sourriseau va devoir parcourir 25 kilomètres de marche par jour. Un exploit pour ce sexagénaire qui a été diagnostiqué depuis 4 ans d’un cancer de la prostate. Affectant le système urinaire, ce cancer est jusqu’à aujourd’hui inopérable. C’est la raison principale pour laquelle ce journaliste retraité a décidé de faire ce long voyage.

Un coup de projecteur sur les cancers masculins

Par son périple solitaire de 250 km, Yannick Sourisseau entend prouver que même en étant atteinte d’un cancer,  une personne peut rester active. Son objectif est également de mettre la lumière sur les cancers masculins de la prostate et des testicules. Ces derniers sont toujours des sujets tabous et plusieurs personnes qui en sont atteintes hésitent à consulter. Interrogé à ce sujet, Mr Sourisseau a déclaré : « C’est quelque chose dont les hommes parlent peu, parce que cela affecte les fonctions sexuelles. Il faut parler. Plus on le fait, mieux on se sent dans sa tête ». Pour soutenir sa cause, celui-ci a créé l’association Cancer Osons à Angers.

Plusieurs urologues comme Jean Pierre Giolitto ont été touchés par la combativité de Mr Sourisseau. Ils ont estimé que cette initiative va pousser davantage d’hommes atteints par des cancers masculins à parler ouvertement de leur maladie et de consulter très tôt pour les traiter.