Avec ses fleuves, ses lacs et ses rivières, la France est le terrain d’exploration rêvé pour un week-end canoë et camping. Comment préparer efficacement son expédition ? Réponse en 3 étapes avec Frederic Ducourau.

1. Choisir sa destination

Pour un week-end, le challenge est bien entendu de trouver une destination proche et pratique… Aussi, une destination où vous pouvez facilement louer du matériel si vous n’en avez pas. Rassurez-vous, il n’en manque pas, en particulier dans le sud de la France, qui offre des paysages à couper le souffle. Gorges du Verdon, de l’Ardèche, de l’Hérault du Gardon mais encore de la Dordogne sont certainement les plus épatantes. Si vous cherchez à voir d’autres paysages (Frédéric Ducourau : éviter l’affluence de touristes aussi), les fleuves comme la Loire sont pour vous. Avec ces petits îlots et ses bateaux typiques, longez les petits villages aux alentours de Saumur et arrêtez-vous dans un de ses petits campings pour la nuit.

2. Planifier sa route

Avant d’aller plus loin, Frederic Ducourau rappelle que la durée d’une escapade en canoë pour les néophytes ne devrait pas excéder 3 jours. De même, ne soyez pas trop ambitieux : ne prévoyez pas de naviguer toute la journée ! Aussi, un canoéiste débutant peut espérer parcourir environ 4 km par heure.

Planifiez donc méticuleusement votre itinéraire en amont, en veillant à ne pas trop s’éloigner des points où vous pourrez camper en fin de journée.

3. Préparer le matériel

Si vous n’avez pas votre propre canoë et l’équipement nécessaire pour faire du canot-camping, vous devriez vous renseigner auprès de structures pour la location.

Bateau, rames et sacs étanches…

Pensez aux sacs et bidons étanches pour garder vos affaires personnelles et vos aliments au sec (vous pourrez en trouver dans des magasins de sport, comme décathlon). Ensuite, vous aurez besoin d’un gilet de sauvetage par personne, ainsi qu’une rame (pour 1 personne également). Enfin, rappelez-vous de prendre des rames de rechange au cas où…

Pour ceux qui auraient opté pour la location, tous ces équipements sont généralement inclus avec les canoës. Néanmoins, attention à bien faire le compte avant de prendre le large : vérifiez bien que chaque membre de votre groupe a un gilet de sauvetage (de la bonne taille).

Autres équipements

Pour dormir en chemin, n’oubliez pas tente et sacs de couchage. Prévoyez un format de tente « light » pour ne pas trop encombrer votre canoë. De même, des vêtements chauds pour la nuit sont recommandés… Dernier élément indispensable : une trousse de secours.